En poursuivant la navigation sur Karuna Trekking, vous acceptez l'utilisation de cookies.

­

Vous n´êtes pas identifié(e).

Flore de montagne

A priori, la montagne représente un milieu peu favorable au développement de la végétation, compte tenu des conditions climatiques qui y règnent. La flore alpine est cependant très variée, et elle est largement gouvernée par l'altitude, mais également par l'exposition, à chaque étage correspond un écosystème particulier.

Identification des principaux végétaux emblématiques du milieu montagnard sur la base de leur nom vernaculaire, de leur silhouettes, de leur classement usuel ou de leur description rapide.

Identification des principaux conifères emblématiques du milieu montagnard sur la base de leur nom vernaculaire, de leur silhouettes, de leur classement usuel ou de leur description rapide.

Les Fougères ou Filicophytes, ou encore Filicophyta, sont une sous-division de cryptogames vasculaires. Elles comportent environ 13 000 espèces, le plus grand embranchement végétal après les Angiospermes. On rencontre environ les trois quarts des espèces dans les régions tropicales et une bonne proportion de ces fougères tropicales est épiphyte. Leurs modes de reproduction les confinent dans les milieux humides.

Identification des principaux feuillus emblématiques du milieu montagnard sur la base de leur nom vernaculaire, de leur silhouettes, de leur classement usuel ou de leur description rapide.

Les prêles sont apparues au Dévonien avec une diversité très importante au Carbonifère. Pendant cette période, plusieurs ordres étaient représentés comme les Calamites (forme arborescente) mais aujourd'hui, les prêles ne comprennent plus qu'une quinzaine d'espèces réparties en un seul genre.

Nommer et positionner les uns par rapport aux autres les principaux étages de végétation.

Les Mousses et les Hépatiques sont des plantes vertes pluricellulaires, le plus souvent terrestres, à tiges feuillées sans véritables vaisseaux conducteurs et à cellules sexuelles produites dans des organes qui ne sont pas des fleurs.

Connaître la principale caractéristique végétale théorique de chaque étage de végétation en montagne.

Les plantes annuelles sont des plantes dont le cycle de vie, de la germination jusqu'à la production de graines, ne dure qu'une année.

En biologie, chez les plantes à fleurs (angiospermes), la fleur constitue l'organe de la reproduction sexuée et l'ensemble des « enveloppes » qui l'entourent. Après la pollinisation, la fleur est fécondée et se transforme en fruit contenant les graines. Les fleurs peuvent être solitaires, mais elles sont le plus souvent regroupées en inflorescences.

Une plante bisannuelle est une plante qui accomplit son cycle de vie en deux années.

La fleur représente l'organe de reproduction chez les plantes à fleurs. Les étamines produisent les grains de pollen qui contiennent les cellules reproductrices mâles, tandis que le pistil abrite l'ovule. La fécondation est généralement croisée, c'est-à-dire que dans la plupart des cas, une plante ne peut pas s'auto-féconder.

Une plante vivace, ou plante pérenne, est une plante pouvant vivre plusieurs années. Elle subsiste l'hiver sous forme d'organes spécialisés souterrains protégés du froid et chargés en réserve (racines, bulbes, rhizomes).

­